Guide de peche, stage de pêche carpe, silure et carnassiers

Guide De P�che Tarn - Recherche - Fishing Tour   Guide Peche - Guide de pêche - fishing holidays in France
Guide Pêche Carpe Silure France Votre guide de pêche Recherche contact
Type de pêche
Formules et séjours
Mot clé

guide de p�che tarn

Recherche > guide de p�che tarn
Carpe

Espèce carpe :

La carpe est omnivore, elle utilise ses sens développés, tels que l′odorat et le goût. Elle s'alimente sur le fond des étangs et des lacs. Elle peut parfois s'alimenter entre deux eaux et à la surface, et ce particulièrement lorsque la température de l'eau est très élevée. Sa nourriture naturelle est principalement constituée de crustacés, de vers, de larves d′insectes, de protozoaires, de petits mollusques et de matières végétales, telles que algues et graines de plantes aquatiques. La température joue un rôle important en ce qui concerne l'appétit de la carpe. Au dessous de 10º, elle ne mange pas ou à peine. Pour la nourriture la température optimale est 20º. La carpe hiverne en bancs sur le fond, en des endroits profonds, libres de glace, et perd durant l'hiver de 5 à 15% de son poids. Elle est très résistante et tolère, comme le carassin, une eau pauvre en oxygène. La croissance est variable et dépend avant tout de la nourriture naturelle. Environ 1 à 2 kilos par an. Les Carpes sont des poissons méfiants. Elles vivent en bancs dans les eaux calmes, étangs, rivières ou lacs. Poissons grégaires, elles vivent en troupes comportant des individus de taille semblable. Toutefois, les gros sujets âgés sont volontiers solitaires. Elles apprécient les eaux ensoleillées à fond sablo-vaseux, riches en herbes aquatiques et obstacles naturels (troncs immergés ...) Les bancs effectuent des parcours précis entre les zones de repos et les zones d′alimentation. Leurs trajets sont jalonnés de marsouinages et de sauts. En été, par grosse chaleur, l′activité des carpes est surtout nocturne. En hiver, elles s′engourdissent et se tiennent près du fond. Leur métabolisme ralentit et elles ne sortent que de temps en temps pour s′alimenter un peu ... Malgré celà, même si les plus belles prises se feront souvent en fin ou en début de saison, il est tout à fait possible de capturer de jolies carpes en hiver. Un poisson de pêche sportive !!!

  • Carpe cuir >> Des records ont été réalisés à plus de 25kg en rivière, elle possède une peau pratiquement nue a l' aspect du cuir, d' ou son appellation mais ce poisson reste très rare.
  • Carpe miroir >> Elle peut atteindre plus de 30kg en rivière pour 1m20. Le record actuel du Lot est de 35.5kg
  • Carpe commune >> Elle peut atteindre plus de 30kg en rivière pour 1m20, cette carpe se différencie par le nombre d'écailles qu'elle porte sur tout le corps.
  • Carpe linéaire >> Ce poisson très rare peut atteindre jusqu'à 25kg pour 1m10. Il se différencie par une ligne d'écaille partant de la tête jusqu'à la queue.
  • Carpe tarte aux pommes >> Celui ci peut atteindre une taille de 30kg pour 1m10. Ce poisson est tout aussi rare que la carpe linéaire,koi.
  • Carpe Koï >> Magnifique poisson de couleurs différentes très vives: jaune, rouge, orange, blanc ou encore noir. Au Japon, ce poisson est sacré. Pour les poissons très rares de couleur blanche sur tout le corp et une tache rouge sur la tête, ils représentent les couleurs du Japon. Ce poisson peut avoir un coût de plusieures centaines de milliers d'euros. Ce poisson se développe moins bien que les autres espèces de carpe, mais celle ci peut atteindre un poids de 30kg. Un poisson qui reste rare en France. Présent dans la rivière Tarn.
  • La maturité sexuelle de la carpe dépend de sa taille et non de son âge. Généralement, les mâles l′atteignent entre 2 et 3 ans et les femelles entre 3 et 5ans, mais comme la croissance dépend également des conditions du milieu, on peut observer de légères variations d′un plan d′eau à l′autre. La fraie dure de mai à juillet, lorsque l′eau atteint 18 º à 20º. À cette époque, les mâles sont couverts de turbercules nuptiaux et la parade nuptiale est bruyante, car plusieurs mâles se disputent une femelle. La femelle pond 100.000 oeufs par kilo de son poids. L′incubation dure de 3 à 8 jours au bout desquels les oeufs sont déposés dans la végétation, en eaux peu profondes, afin qu′ils restent exposés à la lumière. Durant les premiers jours de leur vie, les alevins demeurent inertes et dissimulés parmi les plantes de bordure. Les carpillons ont, au départ, une croissance très rapide. À noter qu′une carpe peut s′hybrider avec une autre variété de carpe, un carassin ou encore, un poisson rouge.

 

Silure

Espèce  silure :

  • Silure Albinos >> Reste très rare ou trop petite population pour le moment dans nos rivières de France, mais il est possible d'en trouver dans le Rhône ou à Cabanac en Aveyron.
  • Silure >> Ce poisson peut atteindre une taille de 3 m pour 200kg ou plus en Europe centrale. En France, les plus gros spécimens capturés mesuraient 2m60 pour 120kg.
  • Le régime alimentaire : Le silure est un carnassier avant tout, mais il sait aussi faire preuve d'un comportement opportuniste. En effet, il ne dédaigne pas les écrevisses, les anodontes, les vers, et bien d'autres nourritures...Il se reproduit de Mai à juillet lorsque la température de l'eau reste constante à 20°C. La femelle peut pondre jusqu'à 500000 oeufs. Durée de vie moyenne 35 à 40 ans. Record du Tarn 2m53 à Albi
  • Périodes de pêche :
    C'est la température de l'eau qui va conditionner l'appétit du silure. L'idéal est de pêcher dans une eau dépassant les 15°, les poissons sont très agressifs et se défendent.
  • Comportement :
    Le silure est un poisson qui aime se retrouver avec ses congénères pendant les périodes d'inactivité. Certaines fosses sont parfois surpeuplées en pleine journée. Mais lorsque la luminosité décroît, les poissons se séparent pour chasser. Les très gros sujets sont plus solitaires. Pendant la journée, on les trouve sur des postes moins marqués comme les culs de fosses ou le chenal de navigation.
  • Repartition du silure en france :
    En France, le silure a colonisé pratiquement tous les fleuves et rivières sur 80% des cours d'eaux. On le trouve en grand nombre dans le Rhône, la Saône, la Seille, la Loire, et leurs principaux affluents. Il est aussi présent à très forte population également dans la Seine, le Tarn, la Dordogne, la Garonne, etc. Sa présence a été signalée dans quelques lacs et étangs, barrages.
    En Europe on le retrouve dans le nord de l'Espagne (Ebre), en Italie dans le Pô, mais aussi en Turquie, Grèce et Allemagne.


     

 

Barbeaux

 

Espèce barbeaux :

  • Barbeaux :  poisson de rivière d'une taille moyenne de 50cm pour plus d'1kg. Il peut atteindre jusqu'a 15kg ou 20kg, pour 1m de long en Espagne. Il est omnivore et se nourrit essentiellement d'invertébrés en fouillant le fond. Sa forme hydrodynamique lui permet de nager constamment contre le courant afin de se nourrir. Une fois pêché, ce poisson sert d'appâts pour la pêche au silure, à la bouée ou à la dérive en bateau. Le barbeau est très apprécié des silures.
Chevesne

Espèce chevesne :

  • Chevesne >> En moyenne ces poissons font un peu plus d'1kg pour 50cm. Corps fusiforme à section circulaire, tête large, grande bouche, écailles sur tout le corps. Omnivore : insectes, mollusques, végétaux et poissons pour les sujets de plus de 20 cm. Le chevesne à besoin pour sa reproduction d' une température moyenne mensuelle supérieure à 12°C. Période : Avril à juin. Il peut s' hybrider avec la plupart des cyprinidés. Une fois pêché, le chevesne sert d'appâts pour la pêche au silure, à la bouée ou en bateau à la dérive etc...
Carassin

Espèce Carassin :

  • carassin : Corps ovale, plus ou moins haut selon l'habitat, comprimé latéralement. Le carassin ressemble à une petite carpe (carpeau) mais n'a pas de barbillon. Nageoire dorsale à base longue, anale à base courte. Dos brun verdâtre, ventre brun jaunâtre, reflets mordorés sur les flancs. En moyenne 15 cm pour 200g. Peut atteindre 50 cm pour 2kg. fleuves et rivières à courant lent, canaux, étangs. Tolèrent les eaux très faiblement oxygénées et se nourrit sur le fond de plancton, benthos, larves d'insectes, vers etc...Très rustique, il peut vivre dans des eaux troubles de mars à juin sa reproduction est possible dans de toutes petites mares.S'hybride avec la carpe. Une fois pêché, ce poisson sert d'appâts pour la pêche au silure, à la bouée ou à la dérive en bateau. Le carassin est très apprécier des silures.
Brochet

Espèce brochet :

Le brochet est fusiforme et couvert de fines écailles, avec des différences selon son milieu de vie. Les flancs et le dos sont généralement verdâtres ou jaunâtres. Sa taille varie de 30 à 130 cm et son poids entre 2 et 20 kg, cependant des individus de plus de 140 cm et de plus de 25 kg existent mais sont assez rares (ce sont généralement des femelles). Il a des yeux noirs, entourés d'or et immobiles au-dessus de la tête avec un champ visuel de 70°. La nageoire dorsale constitue pour ce poisson un véritable propulseur supplémentaire. Il a une gueule longue, aplatie, et dotée de 700 dents pointues et crochues, capables de repousser.

Adulte Il affectionne les rivières à courant lent, les bras morts, les fleuves, les étangs et les lacs,les jeunes sujets préfèrent les courants rapides ou ils trouvent leur nourriture.

L'alimentation du brochet évolue avec l'âge. Il commence par se nourrir de zooplanctons et d'insectes lorsqu'il est alevin (30 mm). Ensuite, à l'âge adulte, il se nourrit de poissons vivants, malades ou morts (gardons, brèmes, perches, truites et même brochetons), mais ne dédaigne pas quelques extras (écrevisse, grenouille, caneton, poule d'eau, rongeur...). Le cannibalisme n'est pas rare chez les brochets. En fait il existe des lacs canadiens où il est le seul gros prédateur, et où les gros spécimens se nourrissent principalement de... petit brochets. C'est un poisson qui chasse en embuscade ; il se camoufle dans les herbes aquatiques ou se confond avec des branchages immergés, et attend qu'une proie passe à sa portée. Son corps élancé n'est pas adapté à de longues poursuites mais bien aux accélérations brusques et en ligne droite. Il n'est pas rare qu'il s'attaque à un poisson pris à la ligne d'un pêcheur.

Le grand brochet est un carnivore opportuniste qui se nourrit de tout ce qui est le plus facile à capturer un peut comme le silure. La taille de ses proies peut être aussi grande que le tiers ou la moitié de sa propre taille.

La période de frai se produit de février à avril (eau entre 5 et 12 °C). La femelle pond environ entre 15 000 et 20 000 œufs par kilogramme de son poids (entre 3 000 et 600 000 œufs). Les œufs sont déposés dans les herbiers situés près des berges. Une grosse femelle est accompagnée d'un ou deux mâles plus petits. Aucun nid n'est construit. Les œufs ambre clair de 2,5 à 3,0 mm de diamètre sont éparpillés au hasard et se fixent à la végétation. Sa croissance est rapide 30 cm à la fin de sa première année, 50 cm à la fin de sa seconde, puis 10 cm par an jusqu'à 100 cm, en cas de croissance normale. Le brochet utilise 17 % de ce qu'il mange en créant directement du muscle. Ainsi s'il ingurgite un gardon de 100 g, il fabriquera 17 g de muscle.

Guide de Pêche Professionnel
Tarn, Garonne, Lot, Aveyron
RAVARI Matthieu

06.21.68.06.56
mattravari@gmail.com
N°siret : 512 626 037 00042

crédits, mentions légales location de site web
Mr fishing, guide de pêche, carpes, silures dans le sud ouest (tarn, garonne, lot, aveyron). Découvrez la pêche sportive lors de séjours personnalisables et modulables. Pêchez sur des sites splendides, à la recherche de poissons sauvages sur le département du Tarn mais aussi dans les rivières voisines comme le Lot, l'Aveyron ou la Garonne. Découvrez la pêche au silure en bateau avec notre formule découverte. carnassiers et stage de pêche.
Plan du site - fishing tour guide peche
23/03/2019 10:03